Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit



Le Centre Médical Neurologique de Castelnau le Lez (Hérault - 34) traite toutes les maladies concernant la neurologie : les affections du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs périphériques et des muscles.


Mise à jour le 27/09/2017

Nos examens complémentaires / L'électroencéphalogramme

Comment se passe l’électroencéphalogramme ?


Vous êtes assis dans un fauteuil confortable afin d’être détendu. L’électroencéphalogramme (EEG), indolore et sans risque, dure une vingtaine de minutes. Un casque souple est posé sur votre tête pour y fixer une quinzaine d’électrodes superficielles enduites d'une pâte conductrice. Il est préférable d'avoir le cuir chevelu et les cheveux propres.


Ces électrodes enregistrent l'activité électrique de vos neurones.


L'enregistrement s'effectue les yeux fermés puis ouverts. Des épreuves de stimulation sont effectuées : la stimulation lumineuse intermittente et l’hyperpnée (respiration forcée). La stimulation lumineuse intermittente recherche une sensibilité anormale à la lumière. Celle-ci favorise en effet certaines épilepsies, comme lors de jeux vidéo chez l'enfant.


Après l'examen, un shampoing permet d'enlever la pâte conductrice.

  

Nos examens complémentaires / L'électromyogramme

Comment se passe l'électromyogramme ?


Les nerfs sont stimulés en différents points de leurs trajets par des impulsions électriques de très faible intensité. L’électromyogramme (EMG) étudie la conduction nerveuse des nerfs moteurs (qui contractent les muscles) et des nerfs sensitifs (qui permettent la sensibilité). L’EMG recherche en particulier un ralentissement de la conduction nerveuse. L'examen est un peu désagréable lors des petites décharges électriques.


Il n’y a pas de risque, même chez les patients cardiaques ou porteurs de pace-maker.


Une autre partie de l’EMG consiste en la détection spontanée et lors de l’effort de l’activité musculaire grâce à des aiguilles électrodes très fines, jetables à usage unique, stériles sous emballage unitaire, et qui n’injectent aucun produit.


L’EMG dure de 20 à 45 minutes environ.

Nos examens complémentaires / Les potentiels évoqués

Comment se passent les potentiels évoqués ?


Les potentiels évoqués étudient l'activité électrique des nerfs de la vision, de l'audition, et de la sensibilité corporelle. Cet examen est indolore et non traumatisant.


Pour la vue, la stimulation est un damier noir et blanc alternant.


Pour l’audition, la stimulation consiste en des clics sonores.


Des électrodes sont disposées sur le crâne pour enregistrer l'activité électrique des nerfs.



Pourquoi effectuer les potentiels évoqués ?


Les potentiels évoqués visuels, auditifs et somesthésiques peuvent fournir des renseignements sur un trouble visuel (névrite optique, baisse de l’acuité visuelle…), auditif (neurinome de l’acoustique…) ou sensitif.

 

Pourquoi effectuer un EEG ?


La principale indication de l'EEG est la recherche d'une épilepsie après une perte de conscience, ou des signes neurologiques transitoires inexpliqués.


La crise épileptique est une décharge anormale de neurones, un peu comme un court-circuit.

Il peut s’agir de crises généralisées avec perte de connaissance, convulsions diffuses, morsure de langue et perte d'urine. Les crises épileptiques généralisées peuvent aussi être de simples absences. Une autre forme d’épilepsie consiste en des crises partielles donnant des symptômes localisés : mouvements anormaux, troubles visuels, auditifs, hallucinations…


Un point important : l'EEG peut être normal entre les crises.


Il existe aussi d’autres indications : certaines maladies infectieuses du cerveau, des altérations des fonctions intellectuelles…



   Centre Médical Neurologique

Pourquoi effectuer un EMG ?


L’EMG étudie la lésion d'un nerf lors d’un traumatisme ou d’une inflammation : syndrome du canal carpien…


Les maladies diffuses des nerfs (polynévrites) sont une autre indication de l’EMG. Cet examen permet de préciser le mécanisme et la cause de cette polynévrite.


Une autre grande indication est l’atteinte des fibres musculaires : myopathies, inflammations des muscles. L’EMG fera aussi le diagnostic d’une altération de la transmission entre le nerf et le muscle : la myasthénie.