Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit
Produit



Le Centre Médical Neurologique de Castelnau le Lez (Hérault - 34) traite toutes les maladies concernant la neurologie : les affections du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs périphériques et des muscles.


Mise à jour le 01/05/2017

Comment traiter ma maladie de Parkinson

Délais d'action des traitements :

Il y a un certain délai entre la prise et les effets du traitement qui peut être variable. Cette variabilité d'action est d'origine complexe. Elle peut dépendre :

  • la forme du traitement : comprimés, gélules, préparation soluble, forme retard
  • l'alimentation : il est recommandé de prendre les traitements avant les repas surtout pour la levodopa (les agonistes dopaminergiques peuvent être pris pendant les repas afin d'éviter les nausées). En cas de nausées ou douleurs d'estomac, il est nécessaire de voir avec le médecin si la prise pendant le repas améliorerait le traitement, ou si un anti-nauséeux doit être prescrit.

S'organiser :

La prise des traitements peut être facilitée par un pilulier sonneur. Il est important de conserver l'ensemble du traitement sous forme de tableau bien lisible avec les horaires de la journée. Cela est utile aussi bien pour bien prendre ses traitements que pour noter ses symptômes. Un carnet de surveillance de ce type est le meilleur compte-rendu que vous puissiez faire au neurologue de la prescription précédente. Il est utile aussi en cas de changement de médecin.

Un traitement chirurgical existe, la neurostimulation, mais elle ne peut pas être étendue à toutes les personnes atteintes par la maladie. Depuis bientôt 15 ans maintenant, la stimulation électrique chronique placée dans les deux noyaux subthalamiques permet d'améliorer de façon spectaculaire l'akinésie, la rigidité mais également le tremblement. C'est devenu la cible thérapeutique la plus courante et plusieurs milliers de patients ont reçu ce traitement en France. Cette simulation ne guérit pas malheureusement la maladie de Parkinson mais ne fait qu'améliorer les signes moteurs et permet ainsi d'économiser les médicaments. Elle présente néanmoins des risques, notamment celui de saignement pendant l'opération ou d'effets secondaires après l'implantation comme une confusion mentale transitoire, une apathie ou des troubles de la parole qui peuvent être durables.



   Centre Médical Neurologique